Quartier
Alouettes Est

FONTENAY-SOUS-BOIS

programmation economique ville productive val de fontenay
©LFU - L'Effet Urbain
programmation economique ville productive val de fontenay
©ACCLA

Type de client : Aménageur

MOA : SPL AMENAGEMENT MAB (MARNE AU BOIS)

Equipe Projet : ACLAA, ATELIERS ROBERTA, SYVIL, L’EFFET URBAIN, SETU, AMOES, FCL GERER LA CITE

Contexte : Le quartier Val de Fontenay est en pleine mutation en vue d’accueillir une station de métro du Grand Paris Express et le prolongement de la ligne de métro 1. L’équipe d’Aclaa a obtenu l’accord-cadre de conception urbaine et de mise en oeuvre de l’aménagement pour le dernier secteur du quartier, Alouettes-Est. Ce quartier présente la particularité d’avoir vu se développer spontanément dans les années 1980 un parc d’activités dans le diffus, au milieu de pavillons et jardins, à la faveur de la proximité des autoroutes A86 et A3.  L’équipe doit élaborer et mettre à jour au fur et à mesure la stratégie de mutation du site des Alouettes, ainsi que d’assurer la coordination urbaine et architecturale des projets sur les différents secteurs de la concession. Le marché porte également sur la contribution du maitre d’oeuvre à la concertation auprès des entreprises et des habitants.

Mission : L’Effet Urbain a mis à jour le recensement à la parcelle cadastrale de la centaine d’entreprises du secteur avec salariés puis a analysé leurs caractéristiques (types d’activités, ancienneté, nombre de salariés, chiffres d’affaires). L’agence travaille en partenariat avec Syvil, cabinet d’architectes spécialisé dans le bâti d’entreprises. Ils se partagent les entretiens auprès des acteurs institutionnels et des entreprises considérées comme stratégiques et mettent conjointement en place le processus de concertation. Il a ainsi été décidé de créer un comité des entreprises dans un premier temps, avant de s’intéresser aux salariés et aux habitants dans six mois, en descendant dans la rue à leur rencontre. La Ville et l’équipe partagent le même souhait de maintenir cette mixité d’usages, afin de conserver les emplois en premier lieu et de renforcer le dynamisme économique. L’objectif est d’optimiser l’usage des parcelles économiques grâce à des surélévations et des mutualisations d’usages.